About Us Press Releases

Opening Remarks by External Affairs Minister, Dr. S. Jaishankar at the Joint Press Interaction following India-France Ministerial Meeting

Posted on: September 14, 2022 | Back | Print

It is a great pleasure to meet all our friends from the media at the conclusion of my talks with Catherine Colonna, the French Minister for Europe and Foreign Affairs. I appreciate that she has come to India very soon after assuming this responsibility. I think this is your first bilateral visit to Asia. We have, of course, already been in touch on the phone and we also met on the sidelines of the G20 meeting in Bali in July.

2. As far as our relations with France are concerned, you are all aware that this is a strategic partnership. But perhaps even that term does not entirely capture how close and strong our ties have become in recent years. At the risk of quoting myself, let me underline that India sees France as a major power with a global outlook and an independent mindset. It is central to the emergence of multipolarity. And most important, France has been extremely responsive to India’s concerns and priorities. So in the last three decades, while the world has seen a lot of ups and downs, India’s relationship with France has continued to develop and intensify, holding a steady and clear course and I can say today really we are truly trusted partners. This has been particularly so in the last decade. Prime Minister Modi and President Macron have set high ambitions for our ties and expect them to be realized expeditiously.

3. It is natural when Foreign Ministers meet that our focus will be on the major international issues of the day. This is particularly so right now, given the turbulence caused by multiple stresses and challenges. Our conversation today covered many such concerns, among them the conflict in Ukraine, the tensions in the Indo-Pacific, the consequences of the Covid pandemic, the developments in Afghanistan and the prospects of the JCPOA. We also explored how our respective interests and that of the international community are better served by stronger India-French collaboration. The French have a long-standing presence on either extremity of the Indo-Pacific. Hearing Minister Colonna’s views and assessments of those regions was truly of great value. We agreed to work towards the establishment of an Indo-Pacific trilateral development cooperation that would facilitate development projects, especially in the framework of the International Solar Alliance. I should also mention that the ISA now has firmed up projects in three countries which shows really the impact that India and France make together - in Bhutan, In Papua New Guinea and in Senegal. The Indo-Pacific trilateral would also provide a platform for Indian innovations and start-ups to demonstrate their relevance to the requirements of other societies. Our exchange on the perspectives on Africa was also very useful, given India’s expanding footprint in that continent.

4. France is a key member of the European Union and we naturally discussed advancing the India-EU negotiations on trade, investment and geographical indicators. We welcomed the commencement of the first round of negotiations in this regard. I thanked Minister Colonna for France’s efforts during its Presidency of the EU Council to expedite these processes. On her part, she briefed me about various matters under discussion in the Union, including in the context of Ukraine.

5. One reflection of the expanding comfort between India and France is the interest in creating trilateral formats with other partners. I had referred earlier to our cooperation on development issues in the Indo-Pacific. We also look forward to the meeting of the India-France-Australia trilateral in New York later in the month with our colleague, Minister Penny Wong. Another trilateral – with the UAE – would also be upgraded to the Ministerial level given the positive feedback we had from the official one.

6. India and France have a long tradition, a strong tradition of working together in multilateral platforms and on global issues. Currently we serve together in the UN Security Council and our coordination there has been commendable. I would particularly appreciate the clear-cut position France has taken on the challenge of terrorism. I shared with Minister Colonna India’s views and expectations of our forthcoming G20 Presidency.

7. Foreign Ministers, of course, have the responsibility of integrating various streams of cooperation that they have bilaterally. In the case of India and France, this is truly a formidable task given that we work with each other in so many domains. We did an overall review and I think I can speak for my French counterpart in declaring that we are satisfied with the progress in a range of domains that we discussed – defence, nuclear, space etc. but we expect to step up the tempo.

8. A few specific issues in our discussions are worth mentioning today. One, we are launching a scheme for the Exchange of Young Professionals in the 18-35 age group as a follow-up to our Migration and Mobility Partnership. Two, we expect the Indo-French Campus on Health that will be taking shape to establish double degree courses to facilitate exchanges and collaboration. Three, I welcomed France to the Raisina Forum for the Future of Diplomacy that will promote networking among young diplomats. Four, I thanked her for making India the country of honour in the Sea Tech Week in Brest that will bring together blue economy stakeholders. And five, we agreed to follow-up on the successful VivaTech Summit 2022 in France where India was the country of the year. We are particularly keen on the launch now of UPI and RuPay facilities.

9. Overall, I think we had an exceptionally good and productive day. I thank Minister Colonna once again and I would invite her to make her remarks.

Remarques préliminaires du ministre des Affaires étrangères, Dr. S. Jaishankar, lors de l'interaction conjointe avec la presse suite à la réunion ministérielle Inde-France

Le 14 septembre 2022

C'est un grand plaisir de rencontrer tous nos amis des médias à l'issue de mes entretiens avec Catherine Colonna, ministre française de l'Europe et des Affaires étrangères. J'apprécie qu'elle soit venue en Inde très rapidement après avoir assumé cette responsabilité. Je pense que c'est votre première visite bilatérale en Asie. Nous avons, bien sûr, déjà été en contact téléphonique et nous nous sommes également rencontrés en marge de la réunion du G20 à Bali en juillet.

2. En ce qui concerne nos relations avec la France, vous savez tous qu'il s'agit d'un partenariat stratégique. Mais peut-être même que ce terme ne rend pas entièrement compte de l'étroitesse et de la force de nos liens au cours des dernières années. Au risque de me citer moi-même, permettez-moi de souligner que l'Inde considère la France comme une grande puissance ayant une vision globale et un état d'esprit indépendant. Elle joue un rôle central dans l'émergence de la multipolarité. Et surtout, la France a été extrêmement réactive aux préoccupations et aux priorités de l'Inde. Ainsi, au cours des trois dernières décennies, alors que le monde a connu de nombreux hauts et bas, les relations entre l'Inde et la France ont continué à se développer et à s'intensifier, en gardant un cap stable et clair, et je peux dire aujourd'hui que nous sommes vraiment des partenaires de confiance. Cela a été particulièrement vrai au cours de la dernière décennie. Le Premier ministre Modi et le Président Macron ont fixé de grandes ambitions pour nos liens et nous espérons qu'elles se réaliseront rapidement.

3. Il est naturel, lorsque les ministres des Affaires étrangères se rencontrent, que nous nous concentrions sur les grandes questions internationales du jour. C'est particulièrement le cas en ce moment, étant donné les turbulences causées par de multiples tensions et défis. Notre conversation d'aujourd'hui a porté sur un grand nombre de ces préoccupations, notamment le conflit en Ukraine, les tensions dans la région indo-pacifique, les conséquences de la pandémie de Covid, l'évolution de la situation en Afghanistan et les perspectives du JCPOA. Nous avons également exploré comment nos intérêts respectifs et ceux de la communauté internationale sont mieux servis par une collaboration plus forte entre l'Inde et la France. Les Français sont présents de longue date aux deux extrémités de l'Indo-Pacifique. Entendre les points de vue et les évaluations du ministre Colonna sur ces régions a été d'une grande valeur. Nous avons convenu d'œuvrer à l'établissement d'une coopération trilatérale Indo-Pacifique en matière de développement, qui faciliterait les projets de développement, notamment dans le cadre de l'Alliance solaire internationale. Je dois également mentionner que l'ASI a maintenant des projets fermes dans trois pays, ce qui montre vraiment l'impact que l'Inde et la France ont ensemble - au Bhoutan, en Papouasie-Nouvelle-Guinée et au Sénégal. La trilatérale indo-pacifique offrirait également une plateforme aux innovations et aux jeunes pousses indiennes pour démontrer leur pertinence par rapport aux exigences d'autres sociétés. Notre échange sur les perspectives de l'Afrique a également été très utile, étant donné l'empreinte croissante de l'Inde sur ce continent.

4. La France est un membre clé de l'Union européenne et nous avons naturellement discuté de l'avancement des négociations entre l'Inde et l'UE sur le commerce, les investissements et les indicateurs géographiques. Nous avons salué le début du premier cycle de négociations à cet égard. J'ai remercié le ministre Colonna pour les efforts déployés par la France durant sa présidence du Conseil de l'UE pour accélérer ces processus. De son côté, elle m'a informé des différents sujets en discussion au sein de l'Union, y compris dans le contexte de l'Ukraine.

5. L'intérêt pour la création de formats trilatéraux avec d'autres partenaires est l'un des reflets du confort croissant entre l'Inde et la France. J'avais évoqué précédemment notre coopération sur les questions de développement dans la région indo-pacifique. Nous attendons également avec impatience la réunion de la trilatérale Inde-France-Australie à New York dans le courant du mois avec notre collègue, la ministre Penny Wong. Une autre réunion trilatérale - avec les émirats arabes unis - sera également portée au niveau ministériel, étant donné le retour positif que nous avons eu de la réunion officielle.

6. L'Inde et la France ont une longue tradition, une forte tradition de travail en commun dans les plateformes multilatérales et sur les questions mondiales. Actuellement, nous siégeons ensemble au Conseil de sécurité des Nations unies et notre coordination y a été louable. J'apprécie particulièrement la position claire et nette adoptée par la France sur le défi du terrorisme. J'ai partagé avec le ministre Colonna les vues et les attentes de l'Inde concernant notre prochaine présidence du G20.

7. Les ministres des affaires étrangères ont, bien entendu, la responsabilité d'intégrer les différents courants de coopération qu'ils ont au niveau bilatéral. Dans le cas de l'Inde et de la France, c'est vraiment une tâche formidable étant donné que nous travaillons ensemble dans de très nombreux domaines. Nous avons procédé à un examen global et je pense que je peux parler au nom de mon homologue français en déclarant que nous sommes satisfaits des progrès réalisés dans une série de domaines dont nous avons discuté - défense, nucléaire, espace, etc. mais nous espérons accélérer le rythme.

8. Quelques points spécifiques de nos discussions méritent d'être mentionnés aujourd'hui. Premièrement, nous lançons un programme d'échange de jeunes professionnels dans la tranche d'âge 18-35 ans, dans le cadre du suivi de notre partenariat pour la migration et la mobilité. Deuxièmement, nous attendons du Campus franco-indien sur la santé qui va prendre forme qu'il établisse des cours à double diplôme pour faciliter les échanges et la collaboration. Troisièmement, j'ai souhaité la bienvenue à la France au Forum de Raisina pour l'avenir de la diplomatie, qui favorisera la mise en réseau des jeunes diplomates. Quatrièmement, je l'ai remerciée d'avoir fait de l'Inde le pays d'honneur de la semaine Sea Tech à Brest, qui réunira les acteurs de l'économie bleue. Et cinquièmement, nous avons convenu de donner suite au succès du VivaTech Summit 2022 en France, où l'Inde était le pays de l'année. Nous sommes particulièrement enthousiastes à l'idée de lancer maintenant les facilités UPI et RuPay.

9. Dans l'ensemble, je pense que nous avons eu une journée exceptionnellement bonne et productive. Je remercie encore une fois la ministre Colonna et je l'invite à faire ses remarques.


Press Releases